A venir au Centre culturel…

Mardi 2 – Causerie de l’Histoire Locale : « Le Brezhoneg, une origine galloise ou gauloise ? » par Francis Favereau

La prochaine causerie de l’Association Histoire Locale et Patrimoine de Loctudy s’inscrit dans un cycle consacré aux origines et à l’antiquité de notre territoire : après les migrations du haut Moyen-Âge autour de Saint Tudy, et avant une évocation en mai prochain de la préhistoire, on se penchera le mardi 2 avril sur la période gauloise, avec la participation exceptionnelle du professeur de linguistique bretonne Francis Favereau.

Si les progrès de l’archéologie ont contribué à mieux faire connaître cette période, ce sont aujourd’hui les linguistes qui l’éclairent d’un jour nouveau. On avait trop longtemps considéré que la langue gauloise, qui n’avait plus de locuteur, et faute d’autres textes que de rares inscriptions sur des poteries antiques, avait disparu à jamais. Ce que vient de remettre en question le dernier livre de Francis Favereau « Celticismes, les gaulois et nous ».

Fruit d’une longue carrière de chercheur en dialectologie celtique, dans la lignée de spécialistes tels que François Falc’hun, Léon Fleuriot ou Pierre-Yves Lambert, ce livre fait un nouveau pas déterminant, en mettant en évidence la grande proximité du gaulois et du breton armoricain, mais aussi de nombreuses autres langues européennes.

« Ce livre est un peu le résultat de 40 ans de recherches, puisque j’ai commencé à travailler sur l’étymologie celtique avec Léon Fleuriot dans les années 1970. Ce dernier estimait qu’il existait environ 3.000 mots communs entre le breton et l’irlandais, 5.000 avec le gallois. En travaillant sur le breton du Poher, je me suis aperçu que les gens connaissaient 5.000 mots rares qui avaient des racines très anciennes »

En prenant ses exemples dans notre brezhoneg moderne, le professeur Favereau nous montrera ce qu’on peut en conclure sur l’origine de cette langue, de ses toponymes et patronymes, et par là sur l’histoire du peuplement de notre région.

Sans titre

 

En pratique : 

9h30

Entrée libre

 

 

 

Samedi 6 – Cinédocs :  « Inde – Pundjab : Sikhs et fiers de l’être »

Le Punjab est la patrie des sikhs. Ils représentent seulement 2% de la population de l’Inde et se reconnaissent d’emblée par des signes distinctifs, symboles de leur appartenance religieuse. Un peuple fier, on le dit de caractère martial. Et pourtant lorsqu’on pénètre la cité sainte d’Amritsar, on ne peut réfréner un sentiment de paix, d’éblouissement face au Temple d’Or, haut lieu du sikhisme. Mais le Punjab ne se résume pas à cette unique image, une Inde méconnue offre au voyageur curieux bien des attraits, au-delà des monuments si beaux soient-ils. Elle est rurale, laborieuse et joyeuse. De la frontière indo-pakistanaise à Anandpur Sahib la ville sacrée des moines-guerriers Nihangs : un surprenant voyage entre foi, esprit martial et joutes olympiques, entre modernité et traditions des rencontres étonnantes, hautes en couleur, dans un des Etats de l’Inde resté à l’écart des grands circuits touristiques.
Michèle et Jean Meuris se définissent comme Belges par hasard et Citoyens du monde par volonté. Leurs reportages traduisent une volonté de reconnaître d’autres cultures, de comprendre et partager au-delà de l’exotisme et des stéréotypes. Ils parlent de l’humain, de ses croyances et de ses traditions. Pour Michèle et Jean, l’Inde est source d’inspiration depuis les années 70.

Affiche Inde

 

 

En pratique :

17h

Un film de Michèle et Jean Meuris. Projection en présence des réalisateurs

Tarifs : 8€ et réduit 6€

Renseignements et réservations au 02 98 87 92 67 ou 06 45 12 34 49

 

 

 

 

 

 

Théâtre : « Comment Monsieur Mockinpott fut libéré de ses tourments » – Cie L’emporte pièce


Monsieur Mockinpott mène une petite vie sans histoire, dont rien ne devait venir perturber le cours jusqu’à ce qu’un grain de sable ne vienne dérégler la machine bien huilée. D’un séjour en prison, résultat d’une erreur judiciaire, à la découverte de la trahison de sa femme qui l’a déjà remplacé, à son patron qui préfère l’oublier, aux médecins qui le torturent et au Bon Dieu qui ne voit pas l’intérêt de le secourir, Monsieur Mockinpott découvre pas à pas sa vérité et son identité.

Mise en scène de Pascal Péron.

En pratique :

17h

Entrée libre

Réservations au 02 98 87 92 67 ou 06 45 12 34 49

Week-end intense au Centre Culturel !

Dès vendredi soir, l’école de spectacle Klaxon Rouge sera sur scène pour « Années 80 » et « L’inattendu », deux créations des élèves. Cette soirée affiche déjà complet !

Affiche Spectacles Vendredi 29 Mars

 

Samedi soir, place au théâtre avec « Les vilains », une pièce interprétée par la Cie du Trémail de Pont-l’Abbé

Cie Trémail
Ce sera la première au Centre culturel de Loctudy. « Les vilains », d’André Gilles (d’après Ruzzante), est une farce rustique dont le style théâtrale est proche de la comédie Dell’arte.
Les trois saisons de la pièce nous font vivre l’amour, la faim, la guerre, avec toute la ruse, la cocasserie et la filouterie de ces paysans padouans, entre Bruegel et Rabelais.

En pratique : 20h30. Entrée libre. Réservations au 02 98 87 92 67 ou 06 45 12 34 49

 

Dimanche, le Ciné-club de l’Amicale Laïque a sélectionné pour vous  « Nul homme n’est une île » de Dominique Marchais

55559434_808094822883348_7332863828431994880_n
« … chaque homme est un morceau du continent, une partie de l’ensemble. » Nul homme n’est une île est un voyage en Europe, de la Méditerranée aux Alpes, où l’on découvre des hommes et des femmes qui travaillent à faire vivre localement l’esprit de la démocratie et à produire le paysage du bon gouvernement.

Des agriculteurs de la coopérative des Galline Felici en Sicile aux architectes, artisans et élus des Alpes suisses et du Voralberg en Autriche : tous font de la politique à partir de leur travail et se pensent un destin commun.
Le local serait-il le dernier territoire de l’utopie ?

En pratique : 17h30. Entrée 2€. Réservations au 02 98 87 92 67 ou 06 45 12 34 49. Renseignements au 06 88 35 14 20. Durée 1h36. Zadig Films.

 

** Opportunité ** Opportunité ** Opportunité ** 

=> Les billets pour la comédie du 20 avril « L’évangile selon Paulo » sont d’ores et déjà en vente ! Tarif réduit, sur réservation, pour les groupes des associations (8€ au lieu de 12€). Contact : 06 45 12 34 49

L’école Klaxon Rouge sur scène !

Au programme de la soirée, deux spectacles écrits, mis en scène et interprétés par la promotion 2019 de l’école de spectacle Klaxon Rouge et leurs encadrants…

Zapping

Après l’été « so frenchy » 2018, cette année les clubs Marmara mettent à l’honneur la télévision. « Zapping » vous replongera dans les moments forts de la TV, en passant par ses émissions, ses séries et ses publicités phares des années 70 à aujourd’hui. 45 minutes de danse, de chant et de mises en scène résumeront vos moments favoris.

A l’Américaine

Vous rêvez d’assister à la remise des oscars ? D’admirer un spectacle à Las Vegas ? Toute la démesure américaine débarque le 22 mars au Centre Culturel de Loctudy. Les clubs Marmara présentent leur nouveau show  » A l’Américaine » mêlant élégance, prestige et grandiose.

A noter qu’une autre soirée sera proposée le Vendredi 29 Mars !

Affiche Spectacles Vendredi 22 Mars

 

En pratique :

Vendredi 22 Mars

19h

Entrée libre

RESERVATIONS IMPERATIVE au 02 98 87 94 93

Petite restauration à l’entracte

*HIP-HOP* Battle Premier Cercle #1

Le centre culturel de Loctudy et l’association Hip Hop New School vous présentent la 1ère édition du

Battle « Premier Cercle »

Faire se rencontrer les équipes (5 contre 5) lors d’une joute dansée sous la houlette d’un DJ. La compétition s’engage sous forme de questions-réponses, une équipe propose un passage chorégraphique en solo ou à plusieurs sous le regard des jurys.

Le jury, trois artistes de référence, délibérera à main levée pour élire les gagnants. Le jury détermine les gagnants en se basant sur les critères suivants : Originalité/Technique/Musicalité/Prise de risque.

Premier cercle est une rencontre de breakdancers nouvelle génération venus de tout le grand ouest en équipe de 5 contre 5.

AFFICHE Battle 1cercle 2019.03.16
En pratique

Samedi 16 mars

A partir de 14h au Centre culturel.

Réservations au 02 98 87 92 67 ou 06 45 12 34 49

Entrée : 5€ (Réduit : 3€ pour les personnes de moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RSA, les étudiants, les groupes sur réservation)

**Causerie** La Galoche, un jeu patrimonial du Pays Bigouden

L’association Histoire Locale et Patrimoine de Loctudy – HLPL consacre sa causerie du mois de mars à la Galoche, un jeu traditionnel emblématique du Pays Bigouden.

Variante de l’ancien jeu du bouchon, la galoche a rythmé la vie de nos bourgs et de nos campagnes depuis plusieurs siècles. Jeu populaire de paysans, d’ouvriers et de marins, elle était surtout pratiquée au cours de moments festifs de la famille ou du quartier.

Touchant désormais tous les milieux et tous les âges, la galoche est devenue un marqueur authentique du Pays Bigouden, attesté par son inscription au patrimoine culturel immatériel de France.

Corentin CANEVET et Guy CARIOU, membres du Comité Départemental qui a doté ce sport traditionnel d’une structure officielle et d’un règlement respectant la tradition, retraceront ses origines et expliqueront les subtilités du jeu d’aujourd’hui : piquer, dégalocher, le lipar, … Tout un vocabulaire et des règles à découvrir lors de cette présentation.

Exceptionnellement, les questions de l’auditoire se poseront en extérieur, sur la galochodrome improvisé autour du Centre Culturel par les membres du Club Loctudiste.

Galoche1

 

En pratique :

Mardi 5 Mars

9h30

Entrée libre

3 ans autour du monde à vélo – Solidream

Des amis d’enfance choisissent d’aller au bout de leur rêve en partant pour un tour du monde à vélo de 54 000 kilomètres jalonnés de défis insolites. Avec l’idée d’atteindre les parties extrêmes du globe, ils expérimentent l’aridité des déserts d’Atacama et d’Australie, naviguent dans les Cinquantièmes Hurlants jusqu’en Antarctique, éprouvent la touffeurs de la sylve amazonienne, construisent un radeau pour descendre le Yukon et connaissent la rudesse des hauts plateaux boliviens et des Monts Célestes du Kirghistan.

En trois ans d’aventure, la succession d’épreuves et de rencontres révèle le passé improbable de certains d’entre eux. Toutes ces expériences leur enseignent, au fil du voyage, la grandeur de l’homme.

Grand Prix du Festival du film d’aventure de La Rochelle 2014 ; Grand Prix du Public Explorimages 2014 ; Grand Prix du Public Festival Aventure et Découverte de Val d’Isère 2015 ; Grand Prix du Public Festival Au Bout du Rêve, Île de la Réunion 2015 ; « Rising Star Award », Canada International Film Festival (Canada) 2015 ; « Sir Edmund Hillary Award » Mammoth Moutain Film Festival (USA) 2015 ; Trophée Planète Vélo Aventure Festival « Ici et là-bas » Nancy 2016 ; Prix du Public Festival Retours du Monde 2016.

SOLIDREAM, qui a débuté par un tour du monde à vélo, est le projet d’un groupe d’amis désireux de défendre leurs valeurs de rêve, de défis et de partage sous la forme de récits d’aventure, de films et d’expositions photographiques s’inspirant de leurs voyages.

Un film de Brian MATHE, Morgan MONCHAUD et Siphay VERA.

solidream1

 

En pratique

Samedi 2 Mars – 17h

Projection en présence du réalisateur (discussion après le film)

Tarifs 8 et 6€ (moins de 18 ans, demandeurs d’emploi ou bénéficiaires du RSA, groupe de plus de 10 personnes sur réservation)

Réservations au 02 98 87 92 67 ou 06 45 12 34 49

*Ciné doc* « Ils vont arrêter la bombe »

Ce dimanche, l’Amicale Laïque de Loctudy vous propose ce documentaire de François Reinhardt (2017, 54mn), qui évoque une des pages les plus méconnues de la contestation contre les essais nucléaires français.

Le 2 juillet 1966, une bombe atomique de 28 kilotonnes (deux fois la puissance de celle lâchée sur Hiroshima) explose au large de Mururoa, en Polynésie Française. Le premier essai atmosphérique français dans le Pacifique sud vient d’avoir lieu. Trente-quatre autres suivront jusqu’en 1974, puis cent-quarante-sept souterrains jusqu’en 1996.

Pour la population des atolls, dont Tureia, c’est aussi le début de la « pluie qui déverse le mal atomique ». Ils sont les sacrifiés de l’atome au nom de la constitution d’une force de frappe dissuasive française. Une population dont le sort ne préoccupe guère en métropole, mais fait réagir bien au-delà des frontières.

Ce documentaire retrace aussi la lutte du « Fri », navire de fortune parti de Nouvelle Zélande pour rejoindre Mururoa. A bord, un équipage international de treize militants pacifistes dont le breton Gilbert Nicolas, décide de stopper les essais. Leur périple de cinq mois s’achève en juillet 1973 face à une armada de la marine française. Véritable odyssée, intégralement filmée par Alister Barry, l’un des membres de l’équipage, dont le témoignage unique est le fil conducteur de ce film.

Une histoire où se mêlent intrigues politiques et pressions diplomatiques, objectifs militaires et enjeux économiques aboutissant au sacrifice de la santé de milliers de polynésiens et de leur environnement.

En présence de Gilbert Nicolas, protagoniste, d’Erwan Seznec, journaliste.

51952907_786770448349119_5750383458933276672_n

 

En pratique:

Dimanche 24 Février

17h30

Entrée : 2€

**Causerie** La vie de Saint-Tudy, quelle part de légende et de réalité historique ?

Après une série de causeries consacrées à l’histoire récente, l’Association Histoire Locale et Patrimoine de Loctudy se penche ce mois-ci sur le passé lointain de la commune, quand son territoire et celui de ses voisines  s’est structuré autour de la rivière de Pont-L’Abbé.

Comme cela s’est passé un peu partout en Bretagne, un chef religieux y a pris une grande part. Que connaît-on de ce Saint Tudy, patron commun des paroisses de Loctudy et de l’Île Tudy ? Peut-on faire dans son histoire la part de la légende et celle de la réalité historique ?

De nombreux spécialistes s’y sont essayés, à partir d’une lecture critique des quelques Vitae latines qui nous sont parvenues. Leurs conclusions, pas toujours convaincantes, peuvent été confrontées aujourd’hui aux résultats d’autres disciplines telles que l’archéologie, la toponymie ou la linguistique. La causerie d’Yves Blanchard en proposera une lecture nouvelle, mise à jour et accessible à tous, pour restituer la vie d’un personnage exceptionnel dont le souvenir habite notre mémoire collective depuis près de 1500 ans.

05.02.2019

 

En pratique :

Mardi 5 février à 9h30

Centre Culturel de Loctudy

Entrée libre

GÉORGIE. La fleur du Caucase

A l’est de la Mer Noire, au pied des sommets enneigés du Grand Caucase s’étend une vallée fertile, avec ses sites impressionnants : églises, forteresses, villes troglodytiques… Vous êtes en Géorgie ! Tbilissi, la capitale, est au carrefour des influences entre Occident et Orient chrétien ou musulman.

La Géorgie vous éblouira par la majesté de ses paysages de hautes montagnes, par les tours défensives des villages médiévaux de Svanétie et de Touchétie ; le Mont Kazbek, avec ses 5047 mètres d’altitude est un des points culminants du Caucase.

Enfin, la gastronomie n’est pas un des moindres attraits ; le vin retrouve sa place dans le paysage vinicole mondial … après le Déluge, les premiers sarments de vigne n’ont-ils pas été plantés en Géorgie ?

Nouvelle destination touristique, entre deux regards et un verre à la main, venez découvrir la belle Géorgie !

Thèmes : Le Caucase, l’Histoire, le Chant Polyphonique, le vin, la gastronomie, l’église orthodoxe, les villages fortifiés…

La fin de l’URSS a redéfini les cartes de l’Europe de l’Est, et ouvert certains pays au voyage. C’est le cas de la Géorgie qui, depuis dix ans à peine, offre aux visiteurs stabilité et sécurité… Nadine et Jean-Claude FORESTIER, voyageurs de longue date, ne se doutaient qu’ils découvriraient, avec la Géorgie, une des grandes destinations touristiques de demain…

georgie vendangesEn pratique :

Samedi 2 Février à 17h

Projection en présence du réalisateur

Tarifs : 8€ / Réduit : 6€

Renseignements & Réservations

02 98 87 92 67           06 45 12 34 49

 

*Ciné doc* « Au pied de la lettre »

« A certains moments dans ma vie, je me suis senti tellement dépassé que j’étais presque comme à genoux devant les mots, tellement ils étaient obscurs, tellement ils devenaient sacrés aussi, tellement la peur de ne pas les connaître me tétanisait. »

Gérard me raconte une vie d’illettré, son combat pour exister. Aujourd’hui, à 47 ans il sait enfin lire et écrire, pourtant ces choses simples de la vie quotidienne continuent d’être angoissantes, paralysantes. Comment alors exercer un métier ? Comment devenir père et transmettre ? Comment réapprendre à s’aimer ?

Ce film témoigne de l’aventure d’un homme en quête de son identité. C’est le récit initiatique de son cheminement vers le savoir. Un voyage intérieur pour reconquérir son image, sa place dans la société, et redevenir enfin l’acteur de sa propre vie.

A travers ce film intimiste, presque introspectif, je veux faire vivre, ressentir et comprendre. Je veux regarder et faire voir l’illettrisme : à ceux qui le subissent montrer leur courage, à ceux qui les ignorent leur existence et à ceux qui les oublient leur devoir. Marianne Bressy

Une collaboration DAOULAGAD BREIZH, CENTRE CULTUREL, AMICALE LAÏQUE

au pied de la lettre

 

En pratique

Dimanche 27 Janvier

17h30

Entrée : 2€