*Ciné doc* « Ils vont arrêter la bombe »

Ce dimanche, l’Amicale Laïque de Loctudy vous propose ce documentaire de François Reinhardt (2017, 54mn), qui évoque une des pages les plus méconnues de la contestation contre les essais nucléaires français.

Le 2 juillet 1966, une bombe atomique de 28 kilotonnes (deux fois la puissance de celle lâchée sur Hiroshima) explose au large de Mururoa, en Polynésie Française. Le premier essai atmosphérique français dans le Pacifique sud vient d’avoir lieu. Trente-quatre autres suivront jusqu’en 1974, puis cent-quarante-sept souterrains jusqu’en 1996.

Pour la population des atolls, dont Tureia, c’est aussi le début de la « pluie qui déverse le mal atomique ». Ils sont les sacrifiés de l’atome au nom de la constitution d’une force de frappe dissuasive française. Une population dont le sort ne préoccupe guère en métropole, mais fait réagir bien au-delà des frontières.

Ce documentaire retrace aussi la lutte du « Fri », navire de fortune parti de Nouvelle Zélande pour rejoindre Mururoa. A bord, un équipage international de treize militants pacifistes dont le breton Gilbert Nicolas, décide de stopper les essais. Leur périple de cinq mois s’achève en juillet 1973 face à une armada de la marine française. Véritable odyssée, intégralement filmée par Alister Barry, l’un des membres de l’équipage, dont le témoignage unique est le fil conducteur de ce film.

Une histoire où se mêlent intrigues politiques et pressions diplomatiques, objectifs militaires et enjeux économiques aboutissant au sacrifice de la santé de milliers de polynésiens et de leur environnement.

En présence de Gilbert Nicolas, protagoniste, d’Erwan Seznec, journaliste.

51952907_786770448349119_5750383458933276672_n

 

En pratique:

Dimanche 24 Février

17h30

Entrée : 2€

**Causerie** La vie de Saint-Tudy, quelle part de légende et de réalité historique ?

Après une série de causeries consacrées à l’histoire récente, l’Association Histoire Locale et Patrimoine de Loctudy se penche ce mois-ci sur le passé lointain de la commune, quand son territoire et celui de ses voisines  s’est structuré autour de la rivière de Pont-L’Abbé.

Comme cela s’est passé un peu partout en Bretagne, un chef religieux y a pris une grande part. Que connaît-on de ce Saint Tudy, patron commun des paroisses de Loctudy et de l’Île Tudy ? Peut-on faire dans son histoire la part de la légende et celle de la réalité historique ?

De nombreux spécialistes s’y sont essayés, à partir d’une lecture critique des quelques Vitae latines qui nous sont parvenues. Leurs conclusions, pas toujours convaincantes, peuvent été confrontées aujourd’hui aux résultats d’autres disciplines telles que l’archéologie, la toponymie ou la linguistique. La causerie d’Yves Blanchard en proposera une lecture nouvelle, mise à jour et accessible à tous, pour restituer la vie d’un personnage exceptionnel dont le souvenir habite notre mémoire collective depuis près de 1500 ans.

05.02.2019

 

En pratique :

Mardi 5 février à 9h30

Centre Culturel de Loctudy

Entrée libre

GÉORGIE. La fleur du Caucase

A l’est de la Mer Noire, au pied des sommets enneigés du Grand Caucase s’étend une vallée fertile, avec ses sites impressionnants : églises, forteresses, villes troglodytiques… Vous êtes en Géorgie ! Tbilissi, la capitale, est au carrefour des influences entre Occident et Orient chrétien ou musulman.

La Géorgie vous éblouira par la majesté de ses paysages de hautes montagnes, par les tours défensives des villages médiévaux de Svanétie et de Touchétie ; le Mont Kazbek, avec ses 5047 mètres d’altitude est un des points culminants du Caucase.

Enfin, la gastronomie n’est pas un des moindres attraits ; le vin retrouve sa place dans le paysage vinicole mondial … après le Déluge, les premiers sarments de vigne n’ont-ils pas été plantés en Géorgie ?

Nouvelle destination touristique, entre deux regards et un verre à la main, venez découvrir la belle Géorgie !

Thèmes : Le Caucase, l’Histoire, le Chant Polyphonique, le vin, la gastronomie, l’église orthodoxe, les villages fortifiés…

La fin de l’URSS a redéfini les cartes de l’Europe de l’Est, et ouvert certains pays au voyage. C’est le cas de la Géorgie qui, depuis dix ans à peine, offre aux visiteurs stabilité et sécurité… Nadine et Jean-Claude FORESTIER, voyageurs de longue date, ne se doutaient qu’ils découvriraient, avec la Géorgie, une des grandes destinations touristiques de demain…

georgie vendangesEn pratique :

Samedi 2 Février à 17h

Projection en présence du réalisateur

Tarifs : 8€ / Réduit : 6€

Renseignements & Réservations

02 98 87 92 67           06 45 12 34 49

 

*Ciné doc* « Au pied de la lettre »

« A certains moments dans ma vie, je me suis senti tellement dépassé que j’étais presque comme à genoux devant les mots, tellement ils étaient obscurs, tellement ils devenaient sacrés aussi, tellement la peur de ne pas les connaître me tétanisait. »

Gérard me raconte une vie d’illettré, son combat pour exister. Aujourd’hui, à 47 ans il sait enfin lire et écrire, pourtant ces choses simples de la vie quotidienne continuent d’être angoissantes, paralysantes. Comment alors exercer un métier ? Comment devenir père et transmettre ? Comment réapprendre à s’aimer ?

Ce film témoigne de l’aventure d’un homme en quête de son identité. C’est le récit initiatique de son cheminement vers le savoir. Un voyage intérieur pour reconquérir son image, sa place dans la société, et redevenir enfin l’acteur de sa propre vie.

A travers ce film intimiste, presque introspectif, je veux faire vivre, ressentir et comprendre. Je veux regarder et faire voir l’illettrisme : à ceux qui le subissent montrer leur courage, à ceux qui les ignorent leur existence et à ceux qui les oublient leur devoir. Marianne Bressy

Une collaboration DAOULAGAD BREIZH, CENTRE CULTUREL, AMICALE LAÏQUE

au pied de la lettre

 

En pratique

Dimanche 27 Janvier

17h30

Entrée : 2€

Baie du Mont Saint Michel

Il y a 40 ans, le Mont St Michel et sa baie étaient inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans une étendue de sédiments marins d’environ 500 km² trône un Mont connu de tous et dont les récents travaux d’aménagement invitent encore d’avantage à la contemplation.

Si l’Archange St Michel pouvait parler, il conterait 1000 et 1 histoires sur les péripéties scientifiques, politiques et administratives qui ont troublé ce projet historique de désensablement…
Qu’importe, chaque année, près de 3 millions de personnes visitent le Mont St Michel. Mais si ce joyau focalise tous les regards, il prend sa pleine dimension dès lors qu’il s’insère dans cet immense trésor qu’est la Baie. La vie y foisonne et on ne peut hélas saisir d’une seule visite toute la diversité de cet environnement extraordinaire.

En plongeant dans ses souvenirs d’enfance, Vincent Robinot veut faire redécouvrir ce cadre où la Merveille St Michel renoue enfin avec son caractère maritime.

vincent robinot-portrait-2013-bis
En pratique

Samedi 12 Janvier à 17h

Echanges avec le réalisateur après la projection

Tarif 8€, réduit 6€

Renseignements et réservations au 02 98 87 92 67 ou 06 45 12 34 49

**Causerie** Loctudy au début du XX° siècle : deux affaires qui ont secoué la vie paroissiale

Pour sa première causerie de 2019, l’Association Histoire Locale et Patrimoine de Loctudy donne la parole à l’historien Vincent Le Floc’h.

En se basant sur ses recherches personnelles dans les archives de Quimper, il évoquera deux affaires qui ont marqué la paroisse de Loctudy au début du XXème siècle, et qui illustrent bien comment cette période de vive tension entre l’Eglise catholique et les radicaux au pouvoir a été vécue localement.

L’enquête sur l’usage du breton au catéchisme et dans les instructions paroissiales, au-delà des divergences entre les deux parties, s’avère être après coup un document qui permet d’établir pour la première fois un tableau complet de l’usage réel du breton en pays bigouden et en Basse Bretagne.

Autre affaire: la question des inventaires. Quelle a été l’attitude des responsables locaux au moment de sa mise en application ?  Ces événements seront mis en relation avec la résonance régionale et nationale qu’ils ont connue.

08.01.2019

 

En pratique :

Mardi 8 janvier

9h30

Centre Culturel de Loctudy

entrée libre

LAOS, Le temps immobile

Le Centre culturel propose le 3ème de la série des 7 films programmés cette saison, dans le cadre des films-conférences du « Cercle des voyageurs ».
« Laos, le temps immobile », un film écrit et réalisé par Hélène et Christian Goubier.

5 h du matin, dans l’obscurité et la relative fraîcheur d’avant l’aube, nous nous dirigeons vers la rue principale de Luang-Prabang pour assister au rituel du Tak Bat, l’offrande aux moines. Dans le silence de la ville, les gongs des temples retentissent, la procession orangée commence…
Enclavé entre de puissants voisins, Vietnam, Chine, Thaïlande dont il subit les influences religieuses, culturelles et économiques, le Laos conserve une authenticité et un farouche attachement aux traditions malgré l’installation, depuis 1975, d’un pouvoir communiste autoritaire et répressif.
Si Luang-Prabang est devenue une cité musée dédiée au tourisme, le reste du pays est à l’écart d’un développement trop rapide. Ici pas de mégalopole, pas de société de consommation poussée à l’extrême, mais une volonté de profiter paisiblement des saveurs simples de la vie.
Au long des 1 500 km nord-sud, allons à la rencontre des paysages, des campagnes, et des villages en prenant notre temps. Savourons la simplicité d’un moment partagé dans les rizières, d’une conversation dans un temple. Étonnons-nous, sous les rires des marchandes, des surprises du marché, jouons avec les enfants rieurs, admirons le forgeron, le potier, le sculpteur, découvrons la richesse de la flore des forêts encore préservées, apprenons aux contacts des éléphants d’Asie.
Une invitation à marcher, pédaler, naviguer, rouler entre pics karstiques, jungles inquiétantes, cascades et rapides du Mékong.

Helene-Christian-Golden

Hélène et Christian GOUBIER

En pratique :

Samedi 15 Décembre, à 17h

Tarif 8€, réduit 6€

Renseignements et réservations au 02 98 87 92 67 ou 06 45 12 34 49

échanges avec les réalisateurs après la projection.

*Causerie* Le développement de la pêche côtière à Loctudy, histoire et souvenirs

Pour sa prochaine causerie, l’Association Histoire Locale et Patrimoine de Loctudy revient sur les trente « années glorieuses » du port de pêche, qui fut de 1960 à 1990 le moteur essentiel du développement économique de la commune.

Patrick Chever, acteur direct et témoin privilégié de cette époque, s’attachera à décrire plus particulièrement le développement de la pêche côtière.

A partir de sa riche collection photographique, il refera l’histoire de la flottille des malamoks qui partaient avant 1965 de Loctudy ou de Lesconil pour des campagnes d’une semaine, en l’illustrant par ses souvenirs de la vie à bord.

Avec l’œil du professionnel, il nous restituera une époque où tout était à découvrir : la mise au point de l’équipement et des manœuvres de pêche ; les méthodes de localisation fondées (avant le GPS !) sur la connaissance des fonds tout autant que sur les premiers moyens radio ; l’exploration des lieux de pêche, en nous révélant peut être quelques-uns de ses secrets ! Sans oublier l’histoire du développement du port et la grande innovation que constitua la création de la criée.

04.12.2018

En Pratique :

Mardi 4 Décembre

9h30

Entrée libre : Libre participation au profit du Téléthon

*Le mois du film documentaire* Un théâtre sur la lune

Depuis plus de 30 ans, Madeleine Louarn mène, avec les comédiens handicapés mentaux de l’Atelier Catalyse, ancré à Morlaix, une expérience de théâtre singulière, joyeuse et extraordinairement fertile.

A l’occasion de la création de « Ludwig, un roi sur la Lune » – sélectionné pour le 70ème Festival d’Avignon au mois de juillet 2016 – nous nous attardons avec eux à tous les détails de la préparatiohn : des répétitions à la grande Première.

Au-delà de l’aventure de cette création théâtrale, le film nous propose une rencontre avec ces comédiens, saisissant leur intimité et leur humanité, leur rapport singulier au monde ….

Un film de Jean-François DUCROCQ et Eric CHEBASSIER

un théâtre sur la lune

En pratique :

Dimanche 25 Novembre

17h30

Centre culturel

Entrée : 2€

En présence des deux réalisateurs